Un regard scientifique sur les monothéismes depuis les origines jusqu’à l’époque moderne


Accueil > La recherche

Plotin et les gnostiques

par claire - publié le , mis à jour le

Réunissant des spécialistes de la philosophie de l’Antiquité tardive et de la gnose, le programme Plotin et les gnostiques a pour but de croiser leurs regards sur les traités de Plotin et des textes gnostiques afin de mieux comprendre les relations entre le philosophe égyptien et les gnostiques. Celles-ci sont de plusieurs ordres : polémique, influence, points de contact ou appartenance à une culture commune.

Le point de départ fut le Traité 32 de Plotin, dont Luciana Gabriela Soares Santoprete eut la charge pour une traduction et un commentaire pour les éditions du Cerf. L’étude minutieuse de ce traité intitulé « Contre les gnostiques » par Porphyre, disciple de Plotin, constitue le fil conducteur de l’ensemble du programme.

OBJECTIFS

Les objectifs sont triples :
• relever et analyser les points de contact entre philosophie et gnostiques, au niveau des idées, des notions et du lexique.
• être un laboratoire pour affiner les principes méthodologiques, épistémologiques et la terminologie à employer.
• être un lieu de rencontre et de formation doctorale. Initier et familiariser les philosophes et les gnosticisants au langage de l’autre champ disciplinaire ; élaborer une bibliographie critique et raisonnée introductive.

MÉTHODE

Deux ou trois journées d’études ont été organisées par an. Ces journées étaient ouvertes : autour d’un noyau qui est identique d’une année sur l’autre, plusieurs professeurs sont invités à intervenir et / ou à participer aux journées
La méthode de travail adoptée limite le nombre de communications par journée afin de privilégier la discussion et de mener une vraie recherche en commun, en confrontant outils et connaissances. Ceci a l’avantage de construire progressivement des liens et une certaine complicité intellectuelle entre les participants.

Les participants du programme ont peu à peu élargi leur champ d’investigation à d’autres traités plotiniens. Toutes ces journées ont mis en évidence la nécessité de regarder du côté d’autres traités plotiniens que les seuls traités qualifiés d’antignostiques. La question méthodologique pour aborder les textes plotiniens et pour parler des rapports entre Plotin et les gnostiques a été régulièrement mise sur la table et a été peu à peu affinée.

LISTE DES PARTICIPANTS

Professeurs invités (intervenants et / ou participants) Darius Alekna (Université de Vilnius, Lithuanie), Tatjana Alekniène (Université de Vilnius, Lithuanie), Jean-François Balaudé (Université Parix X – Nanterre), Michèle Broze (Université Libre de Bruxelles, Belgique), Annick Charles-Saget (professeur émérite, Paris X – Nanterre), Bertrand Ham (Université d’Angers), Chiara O. Tommasi (Université de Pise, Italie), Anne- Lise Darras-Worms (Université de Rouen) Autres intervenants et participants réguliers Claudine Besset-Lamoine (chercheur associé à l’UMR 8584), Daniel Cohen (), Jean-Daniel Dubois (directeur d’études à l’EPHE), Philippe Hoffmann (directeur d’études à l’EPHE), Constantin Macris (Université de Patras, puis Université de Crète, actuellement CNRS-LEM), Stefan Marinca (Université de Münster, Allemagne), Loraine Oliveira (Université de Rio, Brésil), Lucia Saudelli (doctorante en co-tutelle Université d’Urbino – EPHE, ATER au Collège de France), Luciana Soares (doctorante, ATER à l’EPHE puis au Collège de France), Philippe Soulier (doctorant à l’EPHE), Anna Van den Kerchove (IESR) Participants occasionnels Josette Ballant, Serge Boidevaix, Madeleine Boireaux, Johanna Brankaer (Université de Louvain, Belgique), Françoise Bruley (auditrice à l’EPHE), Christian Bull (master, Bergen, Norvège) Olivier Dufault (doctorant à l’EPHE), Florian Dupasquier, Gérard Gendet, Sui Han (master EPHE), Jeanne Henry-Biadaud (auditrice à l’EPHE), Olga Kobenko (master EPHE), Alain Lernould, Sara Magrin (doctorante), Ahmed Mahieddine (auditeur à l’EPHE), Anna- Maria Pardi (doctorante à l’EPHE), Rémi Pascal (auditeur à l’EPHE), Jean Pataut (auditeur à l’EPHE), Elena Perdikouri, Flavia Ruani (master à l’EPHE), Raymonde Stehlin (auditrice à l’EPHE), Nicolas Theffo-Rémy (master à l’EPHE), Mariano Troiano (doctorant à l’EPHE), Nathalie Toye (doctorante EPHE), Sophie Van der Meeren (Université de Caen), Anca Vasiliu, Monir Yazdi (auditrice à l’EPHE).