Un regard scientifique sur les monothéismes depuis les origines jusqu’à l’époque moderne


Accueil > Membres

Paul FENTON

par chercheur, claire - publié le , mis à jour le

Programme du LEM

Porosité des frontières doctrinales

Membre de l’Équipe 1 « Livres sacrés : canons et hétérodoxies » du Laboratoire d’études sur les monothéismes (LEM/UMR 8584), Paul Fenton est professeur au département d’études arabes et hébraïques de Sorbonne Université, ainsi que chercheur à l’Institut de recherches pour l’étude des religions (Sorbonne Université) et membre du comité scientifique de la Société des études juives. Il est spécialiste des sciences du judaïsme, des rapports entre l’islam et le judaïsme et de la cabbale et est également considéré comme une autorité dans le domaine des manuscrits liés au judaïsme – notamment ceux de la guéniza du Caire – ainsi que des antiquités juives. Il dirige en outre la collection « Études sur le judaïsme médiéval » chez Brill.

Voir la biographie de Paul Fenton

Domaines de recherche

- La philosophie médiévale.
- La cabale et le judaïsme dans l’Islam.
- Les sciences du judaïsme.

Thèmes de recherche

- Édition et la traduction de manuscrits à la fois hébreux et arabes.
- La civilisation hébraïque en terre d’islam : philosophie et mystique judéo-arabes ; relations entre Juifs et Musulmans.

Séminaire doctoral et de M1/M2 2019-2020 [M1/2 ARH4ME]

Judaïsme et astrologie au Moyen Âge

Argumentaire : Au Moyen Âge, plusieurs auteurs juifs dans l’aire
culturelle islamique, souscrivirent à l’astrologie et composèrent des
traités astrologiques en arabe et en hébreu. Un des auteurs les plus
célèbres fut Abraham Ibn Ezra, dont l’oeuvre fut traduite même en ancien
français. Cependant, le grand philosophe Maïmonide s’opposa avec
véhémence à l’astrologie et adressa aux rabbins de Provence une
correspondance dans laquelle il la rejeta complètement. En dépit de son
prestige, sa réfutation eût peu d’influence et ultérieurement les
mystiques tenteront de concilier l’astrologie avec le système de la
Kabbale. En alternance avec le cours magistral, nous ferons une lecture
et explication de l’épître de Maïmonide aux rabbins de Montpellier et du
Traité conciliateur entre philosophes, astrologues et kabbalistes de
Joseph Ibn Waqâr.


Bibliographie élémentaire :

- Ibn Waqâr, Principles of the Kabbalah, éd. P. Fenton, Los Angeles, Cherub Press, 2004 ;
- J. Halbronn, Le Monde juif et l’astrologie, Milan, Arché, 1985 ;
- A. Marx, "The Correspondance between the Rabbis of Southern France and Maimonides about Astrology", HUCA 3 (1926), 311-358.

Horaire : les mardis de 14h à 16h, Salle D513, Maison de la recherche,
28 rue Serpente, Paris 75006 (métro : St Michel)
Début des cours le mardi 17 septembre 2019.

Bibliographie sélective

Rašf al­ḍarab fî faḍl bani Isrâ’îl wal­‘arab. On the Eminence of Israelites and Arabs. A Neo­Muslim Apology in Defence of the Israelites by Maḥammad b. ‘Abd al­Raḥmân Ibn Zikrî (d. Fez, 1731), edited from manuscripts with an introduction and notes by Paul B. Fenton, Madrid, Estudios Arabes e Islamicos, Consejo Superior de Investigaciones Cientificas, 2016.

Avec David G. Littman, Exile in the Maghreb. Jews under Islam, Sources and Documents, 997–1912, Teaneck, Fairleigh Dickinson University Press, 2016.

Philosophie et Exégèse dans le Jardin de la métaphore de Moïse Ibn ’Ezra, Philosophe et Poète Andalou du XIIe siècle, Brill, 1996.

Post-scriptum :

Lien utile

L’école doctorale 1 de Sorbonne Université