Un regard scientifique sur les monothéismes depuis les origines jusqu’à l’époque moderne


Accueil > La recherche

Méthodes de la controverse et autorités

par claire - publié le , mis à jour le

Programme de l’équipe 4

Traditions monastiques

Faire corps, union et orthopraxies

Institutionalités religieuses et pouvoirs

On observe depuis deux décennies un intérêt renouvelé des historiens pour la controverse religieuse, accompagné de la préoccupation de définir ce qu’est le phénomène historique de la controverse en général, la polémique étant l’une de ses modalités – sans doute la plus courante depuis le début de l’époque moderne, mais non la seule.

Cet intérêt a suivi la parution de la somme de Martin Gierl [1] et témoigne du succès des approches de type contextualiste pour l’histoire des idées : paroles et écrits s’inscrivent dans la lutte polémique comme des actes de communication, et l’expression d’un énoncé est systématiquement relié à son champ de production.

À cet égard, les apports de la pragmatique littéraire, de la codicologie ou de l’histoire du livre sont d’une grande utilité. Qu’un livre soit précédé ou non d’une préface, d’un avant-propos, d’un « appel au lecteur », qu’il soit présenté ou non dans des règles de type rhétorique, scolastique, géométrique, littéraire, tous ces aspects entrent dans l’examen de l’objet « controverse ».

Les historiens s’interrogent aussi sur les causes qui conduisent à la fin d’une controverse : elle se terminerait soit par un accord, qui procèderait souvent de l’abandon d’une des parties, soit par l’arbitrage que rendrait une autorité reconnue légitime [2]. Mais peut-être une controverse prendrait-elle fin lorsqu’elle n’aurait plus rien d’une crise institutionnelle et serait « reconfinée » à l’intérieur d’un espace institutionnel donné, où un cercle de pairs pourrait à nouveau se revendiquer comme son seul juge [3].

L’analyse conceptuelle, et de sémantique historique, des notions de controverse et polémique s’élargira à celle de « concepts nomades ».

| La querelle de la grâce au XVIIIe s., et la définition des différentes écoles théologiques modernes

Sylvio De Franceschi poursuit son travail sur la définition des différentes écoles théologiques autour de la querelle catholique de la grâce, en se focalisant sur le XVIIIe siècle, où l’entrée en scène de l’école augustinianiste complique la question de l’espace doctrinal à affecter en propre à l’école thomiste.

Parallèlement, il développe ses recherches sur la position de Fénelon dans la querelle de la Grâce, pour offrir une édition annotée, et introduite, de l’Instruction pastorale en forme de dialogues, publiée par Fénelon en janvier 1714 pour justifier les censures portées par la Bulle Unigenitus contre le jansénisme.

| Les controverses autour de la trinité et de l’unité divine, XVIIe-début XVIIIe

Brigitte Tambrun approfondit ses recherches sur les controverses autour de l’Un et la Trinité (sociniens, nouveaux ariens, unitariens, trinitaires hétérodoxes), au regard de l’interprétation de Platon, et du problème de l’union des chrétiens. Elle prévoit des éditions annotées de textes manuscrits ou rares.

| La controverse religieuse dans le protestantisme, XVIIe -XVIIIe s.

Chrystel Bernat étudiera la controverse religieuse au sein des ser-mons protestants : controverses autour des discours de réunion au catholicisme et de la revendication catholique d’une proximité théologique devant servir l’union religieuse ; controverse au sein du protestantisme francophone sur les modalités de résistance à l’interdit religieux et à l’exclusion confessionnelle.

Hubert Bost poursuivra son édition de la Correspondance générale de La Beaumelle (1726-1773).

Post-scriptum :

Vidéos

SILVIO DE FRANCESCHI
Querelles et débats,
l’unité en question



HUBERT BOST
Protestantismes et culture

 

HUBERT BOST
Migrations de dissidents religieux sous Louis XIV : exils et asiles des huguenots en Europe


[1Pietismus und Aufklärung Theologische Polemik und die Kommunikationsreform der Wissenschaft am Ende des 17. Jahrunderts , Göttingen, 1997.

[2A. Lilti, « Querelles et controverses », dans Comment on se dispute. Les formes de la controverse de Renan à Barthes, Mil neuf cent. Revue d’histoire intellectuelle, 25, 2007, p. 13-28 (p. 25).

[3C. Lemieux, « À quoi sert l’analyse des controverses ? », ibid., p. 191-212 (p. 207-208).

Programme de l’équipe 4

Traditions monastiques

Faire corps, union et orthopraxies

Institutionalités religieuses et pouvoirs