Un regard scientifique sur les monothéismes depuis les origines jusqu’à l’époque moderne


Accueil > Le laboratoire

Les sites du LEM

par bernard - publié le , mis à jour le

Document

Présentation du CERCOR


En raison de son identité singulière (l’étude des sciences religieuses), au cours de son histoire déjà longue, le LEM s’est agrégé d’autres composantes. Il se répartit maintenant en 4 sites.

LE CERL

Au commencement était le Centre d’Études des Religions du Livre, lancé par d’illustres directeurs d’études à l’École Pratique, Henry CORBIN, Georges VAJDA et Paul VIGNAUX. Fondé en 1970, c’est le noyau originel de l’ensemble, qui étudiait déjà les trois monothéismes. Logé d’abord dans les locaux de l’EPHE, il correspond maintenant au site situé au sein du Campus Condorcet.
> Pour plus de précisions sur le CERL

LA NOUVELLE GALLIA JUDAICA

Dès 1995, l’équipe de la Nouvelle Gallia Judaica s’y est rattachée. L’objet de la Nouvelle Gallia Judaica est de retracer l’histoire du judaïsme médiéval en France, en commençant par établir sur les noms de lieux et de personnes.
Unité propre de recherche (UPR 208) fondée à Paris en 1972 par Bernhard Blumenkranz, la Nouvelle Gallia judaica a pour objectif scientifique premier de dresser une géographie historique des juifs de France, tout en privilégiant le Moyen Âge, afin de prolonger, à partir de sources écrites hébraïques, latines, françaises, manuscrites et imprimées, ainsi que des vestiges archéologiques
>Pour plus de précisions sur la NGJ

L’INSTITUT D’ÉTUDES AUGUSTINIENNES

Depuis 2002, l’Institut d’Études Augustiniennes est une composante du LEM et appartient à l’école doctorale Mondes anciens et médiévaux de Sorbonne Université. Il se consacre à l’édition et à la traduction de l’œuvre d’Augustin dans la Bibliothèque augustinienne, à la publication de laCollection des Études Augustiniennes, de deux périodiques – Études augustiniennes et patristiques et Recherches augustiniennes, et plus généralement à l’histoire de la patristique.
> Pour plus de précisions sur l’IEA

LE CERCOR

Fondé en 1982 à l’initiative de Pierre-Roger GAUSSIN, professeur d’histoire médiévale à l’Université de Saint-Étienne, le CERCOR, Centre européen de recherche sur les communautés, congrégations et ordres religieux, a pour but de fédérer les recherches en histoire monastique et religieuse. Depuis janvier 2007, le CERCOR est une composante du LEM UMR CNRS 8584.

Entretenant un réseau de correspondants dans toute l’Europe, l’équipe développe particulièrement trois axes de recherche :

- Corpus monastiques
- Ordo, regimen, status. Gouvernement des communautés et sociétés, de l’expérience ecclésiale à l’État moderne
- Sociabilités et pratiques culturelles dans le monde religieux

 

> Pour plus de précisions sur le CERCOR