Un regard scientifique sur les monothéismes depuis les origines jusqu’à l’époque moderne


Accueil > La recherche

Homo logicus

par claire - publié le , mis à jour le

Colloques internationaux

 

Programme du colloque
Homo Logicus II

 

Programme du colloque
The Europe of Logic

Porté par Julie Brumberg-Chaumont (CNRS) et Antonella Romano (EHESS) depuis 2016, avec la collaboration de Claude Rosental depuis 2018, le projet du LabEx Hastec "Homo Logicus" est suivre l’histoire de la logique comme celle d’une procédure intellectuelle et discursive propre à l’humain « par excellence », et opposée à une dimension affective et irrationnelle (« mystique », « analogique »), qui serait donnée en partage aux « formes inférieures » de l’humanité et ses marges (anthropoïdes, robots, barbares, esclaves, sauvages, pygmées, retardés mentaux, primitifs) y compris enfants et femmes. S’y jouent l’étude de la démarcation de la science et de la croyance et de l’élaboration dans les mondes savants d’une norme logique, sociale et anthropologique, discriminante, contribuant à l’historicisation des catégories définissant les limites du savoir et de la rationalité. Il s’agit de concevoir une approche décloisonnée de l’étude de la logique et de tenter de la transformer en un projet intellectuel cohérent, qui consisterait à penser la logique comme une technique intellectuelle de certitude et de croyance, une norme des savoirs, une pratique, un instrument de légitimation, et, finalement, un marqueur anthropologique, facteur d’humanité, tout court, ou « supérieure », dans une tradition intellectualiste.

OUVRIR L’ÉTUDE DE LA LOGIQUE À D’AUTRES HORIZONS

Le point de départ de ce projet a été la volonté d’ouvrir l’étude de la logique à d’autres horizons que celui de la seule histoire de la philosophie. Hors de ce cadre, elle est susceptible de constituer un objet commun dont l’importance dans les « sociétés de la connaissance » passées et actuelles ne saurait être sous-estimée, au sein de thématiques où peuvent interagir avec profit l’histoire (histoire des sciences, histoire de l’éducation, histoire de la logique et de la philosophie), la sociologie, et l’anthropologie.

Dans cette perspective, s’est imposée la proposition d’étudier la logique comme marqueur anthropologique et d’inviter les spécialistes de diverses disciplines à relire leurs sources et leurs terrains sous un jour nouveau et fédérateur. Après un premier atelier en 2016 (« Homo Logicus, Logic at the edges of humanity, anthropological historical and philosophical approaches », EUI (Florence), un second atelier a été organisé en 2017 : «  Homo Logicus II, L’enfance de la Logique/ logiques ‘natives’ », CAK/EHESS (Paris), puis un troisième, avec une thématique plus large, en juin 2018 : « Anthropology and Sociology of Logic, Past and Present », Vichy, congrès « Universal Logic ».

Post-scriptum :

Partenaires

LabEx Hastec

Centre Alexandre Koyré

European University Institute

Colloques internationaux

 

Programme du colloque
Homo Logicus II

 

Programme du colloque
The Europe of Logic